Qu’est-ce que la Danse Irlandaise ?

La danse irlandaise représente une branche de danse qui n’est pas très connue par les gens. Pourtant la popularité des danses irlandaises, qui sont très attractives pour les spectateurs, augmente.

La danse irlandaise est assez difficile à pratiquer. On remue presque exclusivement les jambes ; les bras et la partie supérieure du corps restent pratiquement immobiles. On danse avec le dos droit et les bras tenus fermement le long du corps. Au contraire, les jambes sont toujours en mouvement rapide car la musique pour danser est souvent très vive.

 

Port et position

Toutes ces danses s’effectuent dans un même style : le corps très droit, il y a peu de mouvements de bras ou alors très raides ; quand on danse seul, les bras sont tendus, le long du corps, légèrement tirés vers l’arrière. Il est d’usage de serrer les poings, ce qui amène naturellement les bras à une bonne position, sans être crispé.

Chaque danse commence en cinquième position classique.

 

Costume

En Irlande, il n’y a pas de véritable costume traditionnel, comme dans les pays qui ont connu une industrialisation rapide (AngleterreBelgique…). En effet, les costumes sont les habits que portaient les agriculteurs, éleveurs et autres gens de la terre.

Les costumes que l’on présente généralement comme irlandais sont ceux utilisés en compétition. Ils ont été inventés aux États-Unis dans l’entre-deux-guerres.

  • Pour la fille : robe de coton raide à panneaux (couleurs sombres pour les plus anciennes, voire carrément criardes pour les plus récentes), chaussettes blanches montantes (pooddle socks), perruque bouclée, souvent une couronne ou un diadème.
  • Pour le garçon : chemise blanche, pantalon noir (certains sont toujours fidèles au kilt uni, porté avec des chaussettes qui arrivent sous le genou), veste et cravate.

Deux types de chaussures sont utilisés: les ghillies (ou soft shoes) et les hard shoes. Les ghillies ne sont portées que par les filles. Ce sont des chaussons en cuir souple, lacés sur le devant. Les hard shoes sont des chaussures de cuir plus rigide, dont la pointe et le talon sont agrémentés de « tap » en fibre de verre. Elles sont utilisées pour les claquettes irlandaises.

 

Danses de compétitions

Les compétitions ( Féile, en gaélique) se déroulent lors de feiseanna (pluriel de feis, festival). Le terme de feis ne concerne pas que la danse, il y a des feiseanna de chant, de poésie, etc… Les deux principales commissions de danse irlandaise sont « An Coimisiun », la plus connue, et « An Comhdhail ». La règle la plus importante est que le danseur qui se présente doit être l’élève d’un T.C.R.G., c’est-à-dire un professeur agrégé par la Commission. Ces danses possèdent une chorégraphie réglée par la Commission officielle de danse irlandaise de Dublin. Il existe quatre chorégraphies pour chaque danse (sauf certaines, voir description), qui correspondent à quatre niveaux de difficulté :

  • Bun Grad oubeginners
  • Primary Thus Grad/Tus Grad ou primary
  • Novice Grad/Mean Grad ou intermediate
  • Open Grad /Ard Grad

Le compétiteur peut choisir les danses qu’il va présenter, ainsi que le « style » (jig – hornpipe – reel ou figure team dancing).

En étant débutant, il faut se placer dans le trio de tête pour passer au niveau suivant qui est le Primary. À partir du primary, il faut obligatoirement avoir une première place pour passer au niveau suivant. Chaque danse est jugée individuellement, ce qui signifie concrètement qu’on peut présenter le primary reel, tout en présentant le beginner’s hornpipe. Il existe différentes catégories dans la compétition, en fonction du niveau mais aussi de l’âge et du sexe.

 

Source : Wikipedia.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *